Le Conseil d’Orientation des retraites a publié le 22 janvier 2013 un rapport sur l’état actuel des retraites tous régimes confondus.

Dans une première partie, le conseil a étudié l’architecture du système français et procède à une analyse circonstanciée de la situation des retraités et du passage entre situation professionnelle et retraite. Dans une seconde partie, le rapport expose les fonctionnements propres de ce système reposant sur la contributivité et la solidarité entre générations tout en faisant en dernière partie un certain nombre de préconisations afin de stabiliser le système et retrouver l’équilibre annoncé pour 2040, sous réserve de scénari économiques favorable.

Ainsi, afin de corriger les distorsions en fonction du statut (au détriment notamment des femmes et des carrières courtes), le rapport préconise la prise en compte de l’intégralité des revenus sur une carrière et surtout:

  • une meilleure information des assurés afin de permettre tout au long de la carrière d’anticiper la retraite,
  • une simplification des règles de calcul et des différents régimes.

Ce rapport est publié après celui de décembre 2012 « Retraites: perspectives 2020, 2040, 2060« . Ensemble, ils posent les questions du financement et de la pérennité du système des retraites françaises dans la poursuite des objectifs fixés par la loi: « objectifs de maintien d’un niveau de vie satisfaisant des retraités, de lisibilité, de transparence, d’équité intergénérationnelle, de solidarité intragénérationnelle, de pérennité financière, de progression du taux d’emploi des personnes de plus de cinquante-cinq ans et de réduction des écarts de pension entre les hommes et les femmes »

La grande réforme de 2010, étape d’un long processus de réforme en profondeur entamé dès 2003, ne sera certainement pas le dernier texte sur les retraites qui, au regard du contexte démographique et économique ne peut que continuer d’évoluer, au rythme des âges et des conditions de travail.

 

Douzième rapport du Conseil d’Orientation des retraites